jeudi 1 novembre 2018

Chroniques 2018 \ Le voile des apparences de Natacha Calestrémé


Une récidive d'une incroyable efficacité : "Le voile des apparences" de Natacha Calestrémé, paru aux éditions Albin Michel.
 
Le pitch : Une enquête qui tourne mal et c'est flirtant dangereusement avec la dépression que le Major Yoann Clivel, flic brillant mais dévasté, se rend à l'hôpital psychiatrique pour rencontrer un spécialiste... Mais c'est sans compter ce couple dont il croise la route à cette occasion, et qui lui réclame bientôt de l'aide pour son fils... En effet Sam, jeune autiste interné dans l'établissement, connaît des épisodes de psychographie et prétend être en contact avec les morts... Parmi lesquels cette femme qui dit avoir été assassinée... A charge pour Yoann Clivel de faire preuve de suffisamment d'ouverture d'esprit pour démêler le vrai du faux et faire toute la lumière sur cette curieuse affaire... Avant de replonger dans son propre passé...
 
Mes petits amis... Si votre blogueuse déjantée est une lectrice passionnée, elle ne vaut pas tripette quand il s'agit de stratégie... C'est ainsi que j'ai manqué Natacha Calestrémé à Saint Maur en Poche malgré les deux jours que j'y ai passé à me ruiner... C'est ainsi que j'ai voulu m'autocorriger de ne pas avoir pris son livre suivant une fois "Le testament des abeilles" achevé... Il m'a fallu attendre octobre et le salon "Lire en poche" de Gradignan pour remédier à cet inqualifiable loupé... On ne m'y reprendra plus, c'est juré !
 
Car l'auteure n'a décidément pas son pareil pour nous livrer des intrigues aussi fascinantes et atypiques que les siennes... En effet ce n'est pas un polar classique que l'auteure nous livre ici, mais bien plutôt un récit particulièrement bien ficelé, avec juste ce qu'il faut de paranormal pour lui offrir une toute autre dimension.
Mais si l'histoire est si prenante, c'est aussi parce qu'elle aborde différents thèmes tout à fait intéressants, et que l'auteure maîtrise à la perfection tant on ressent derrière ses lignes un remarquable travail de documentation. Pris au piège d'un bouquin qu'il ne parvient plus à lâcher, le lecteur se retrouve ainsi ferré et captivé, à l'affût du moindre indice pour faire avancer l'enquête et tournant dès lors les pages avec avidité pour connaître le fin mot de l'histoire...
Mais au delà de l'intrigue, c'est en toute confiance et avec une réelle satisfaction malgré les évènements que le lecteur retrouve le Major Yoann Clivel... Un héros dont il a fait la connaissance dans le précédent bouquin et dont il va suivre les investigations comme l'évolution tout au long du roman... Un personnage principal particulièrement bien campé, richement étoffé et d'une incroyable complexité, qu'il quittera à regret une fois sa lecture achevée...
Une lecture d'autant plus vite achevée qu'elle est servie par une plume particulièrement fluide, élégante et agréable, un style scénaristique, attrayant et efficace qui ne font que renforcer le plaisir de ce moment de lecture...
 
En bref, un polar psychologique des plus original... Et un rendez-vous d'ores et déjà pris à Brive pour me plonger dans un troisième livre !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire