jeudi 8 novembre 2018

Il était un Indé... Et c'est Amélie De Lima !

A vous mes petits chéris, je peux bien l'avouer : Je suis fatiguée... Oui je galère un peu ces derniers temps à vouloir cumuler mon boulot et les permanences, mon blog et les salons... Ma course et les entraînements... Mais avec moi c'est le serpent qui se mord la queue finalement, car j'en viens à rêver d'une bonne grasse matinée... Et pourtant de mes activités je n'entends rien lâcher... Définitivement je suis une fille compliquée...
Alors en attendant que je trouve un compromis satisfaisant en accord avec moi-même, il est grand temps de nous retrouver pour cette petite rubrique à propos de laquelle je ne cache pas ma fierté ! Désespérant en effet de ne plus trouver le temps (encore le temps !) de mettre en avant l'autoédition autant que je le souhaitais, j'ai finalement décidé de concrétiser l'idée qui m'a obsédée tout l'été avec cette petite rubrique qui leur est tout spécialement consacrée : Parce que seul, on va plus vite mais ensemble, on va plus loin, je me suis dit qu'un petit coup de main ne serait pas de trop pour un peu de lumière sur tout ce travail qu'ils effectuent seuls au quotidien... Et le #JeudiAutoEdition a naturellement fixé ce nouveau rendez-vous !
L'idée... La rubrique... Le jour... Ne manque plus que l'auteur pour être au grand complet ! Et c'est une auteure que j'affectionne tout particulièrement qui nous rejoint ce jour... Une auteure dont j'ai découvert la plume par hasard en me plongeant dans son premier roman, intitulé "Le silence des aveux", en tant que membre du jury du Prix des Auteurs Inconnus l'an dernier, et que j'ai ensuite eu la chance de rencontrer au Salon du Livre de Paris en mars cette année... Le temps (toujours le temps !) passe décidément trop vite, et tout cela remonte à trop longtemps déjà pour que son nouveau roman, "A fleur de bruine", n'attire pas mon attention au plus vite ! Et comme on aime joindre l'utile à l'agréable, j'ai voulu joindre la chronique à l'interview, ce qu'elle m'a fait l'immense plaisir d'accepter, et je l'en remercie du fond du coeur ! Trêve de bavardages, je ne vous fais pas languir plus longtemps et vous laisse rencontrer cette auteure : Bonne lecture !
 
 
Peux-tu te présenter en quelques mots ?
Je suis lilloise d'origine et je vis à Barcelone depuis quelques années. J'ai toujours été passionnée par la littérature et le théâtre. J'ai commencé à aimer le genre thriller dès petite, avec la collection Chair de poule, puis je me suis mise à écrire des nouvelles fantastiques et policières (j'étais fan de Théophile Gautier, Maupassant...). J'ai aussi eu ma période de contes russes puis j'ai dérivé vers des auteurs plus classiques, romanciers et poètes maudits, surtout.
Je me suis replongée dans le thriller il y a quatre ans, lorsque je venais d'arriver à Barcelone. Les longs trajets en train et métro m'ont fait entrer dans une petite librairie qui m'a conseillé un des romans de Gillian Flynn, et voilà comment "Le silence des aveux", a basculé définitivement vers l'obscurité...
 
D'où t'es venue l'envie d'écrire ?
J’ai toujours été assez solitaire en étant enfant, du coup, je passais le plus clair de mon temps à lire et à écrire.
 
Quelles sont tes sources d'inspiration ?
Mes sources d’inspiration sont ma ville d’origine, Lille, la psychologie, les faits divers et les émissions de serials killers…
 
Peux-tu nous parler de tes romans ?
Mon premier roman, "Le silence des aveux" est écrit dans un langage très simple, sans prétention. Il a les faiblesses typiques du premier roman, mais reflète bien l’état d’esprit dans lequel je me trouvais au moment de l’écriture. C’est un roman basé sur la psychologie des personnages, sur les souffrances et les conséquences de l’enfance sur l’adulte.
Mon second est une novella, "Voix Nocturnes", sur la relation entre une mère et son fils, et jusqu’où l’amour maternel est prêt à aller pour "couvrir" son enfant.
Le 3ème vient de sortir début octobre, "À Fleur de Bruine". On peut le considérer comme la suite du "Silence des aveux" car les personnages sont récurrents et reprennent l’histoire du premier. Mais on peut parfaitement le lire indépendamment aussi.
 
 
Pourquoi t'être lancée dans l'autoédition ?
Je me suis lancée dans l’autoédition parce que je n’ai jamais cru en moi ni en un quelconque potentiel. Du coup, j’ai autopublié "Le silence des aveux" en me disant, si j’ai la chance d’être lue par dix personnes, je serai la plus heureuse du monde... Et finalement, plus de 10000 lecteurs se sont laissé porter par cette histoire… Pour le reste, je ne sais pas, je ne me sentais peut-être pas capable ou pas encore prête…
 
Aux lecteurs réfractaires à l’autoédition, que dirais-tu pour les convaincre de te lire ?
Je dirais simplement qu’il y a de tout, comme dans les maisons d’édition. Maintenant, il est vrai que j’ai fait du chemin depuis "Le silence des aveux" (que je n’avais pas fait corriger tout de suite par manque de moyens). J’ai appris que les bêta-lecteurs/lectrices sont d’une extrême importance et que la correction professionnelle est un pas à ne pas négliger. La couverture est aussi une belle façon de nous promouvoir, c’est la vitrine de notre roman, donc elle doit être soignée.
 
D'autres projets littéraires sont-ils en préparation ?
En ce moment je prépare une nouvelle pour le "Projet 666" avec 6 autres auteurs géniaux. Tous les fonds du recueil seront reversés à la Croix Rouge. Puis un autre projet, personnel cette fois, verra le jour courant 2019.
 
Un petit mot pour la fin ?
Juste un grand merci pour cette interview qui permet de mettre en avant l’autoédition. Merci également aux lecteurs et lectrices qui me suivent et me font confiance, aux personnes qui m’entourent et m’encouragent, et qui ne se lassent pas de suivre ma Véro dans ses enquêtes Lilloises…
 
 
Et c'est sur cette belle conclusion que je remercie à mon tour Amélie De Lima... Pour avoir joué le jeu en répondant à mes petites questions indiscrètes avec autant de gentillesse et de rapidité... Mais pour sa plume aussi qui nous assure de belles heures de lecture noire en perspective... Alors j'espère très sincèrement vous avoir donné l'envie de découvrir cette fabuleuse auteure aussi talentueuse qu'adorable ! Ses romans comme sa novella vous attendent par ICI... Et pour plus d'informations, vous pouvez toujours retrouver ma chronique sur son petite dernier juste ICI ! Belles lectures à tous !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire