dimanche 24 avril 2016

Chroniques 2016 \ Six fourmis blanche de Sandrine Collette



Un roman glaçant: "Six fourmis blanches" de Sandrine Collette chez Livre de Poche et aux éditions Denoel.

Le pitch: Albanie. Dans ce pays encore largement superstitieux, Mathias, sacrificateur tout comme l'était son grand père, aussi réputé que craint et respecté, s'apprête à procéder un énième rituel à la demande des habitants, du haut d'un sommet enneigé pour conjurer les mauvais esprits qui règnent sur ces montagnes maudites. Non loin de là, Lou et son conjoint Elias, ainsi que quatre autres participants, s'embarquent avec leur guide local Vigan pour un trekking inédit de trois jours au coeur des monts albanais. Mais le temps se dégrade rapidement, et la montagne semble vivante et hostile à leur égard. Très vite, le périple va tourner au cauchemar et notre groupe devra lutter pour sa propre survie...

Découvert à l'occasion de la dernière sélection du Prix des lecteurs du Livre de Poche, je ne m'attendais à me confronter à un thriller si époustouflant et implacable!

Alors que le lecteur suit concomitamment les (més)aventures de Lou et Mathias au travers d'une narration alternée, l'auteur nous plonge avec talent dans une atmosphère légèrement inquiétante avant de faire sombrer son lecteur peu à peu dans l'horreur. Sans rien voir, ce dernier pressent malgré tout quelque chose, le malaise s'installe, le mauvais pressentiment persiste et finit par tragiquement se confirmer lorsque le piège se referme sournoisement sur nos personnages,  dont le seul but est d'en ressortir vivant. D'abord oppressante, l'ambiance devient devient rapidement inquiétante au coeur de ce huis clos au grand air, froid et enneigé. La tension, palpable dès les premières pages, monte au fil des chapitres jusqu'à un dénouement époustouflant et captivant. 
Plus que les personnages, c'est le Mal qui semble régner sur ces terres, et la montagne elle même semble s'animer de noirs desseins. La peur se glisse ainsi subrepticement dans le coeur des personnages mais aussi du lecteur.
L'écriture est simple, efficace et contribue indéniablement à renforcer la noirceur et l'angoisse de ce roman subtilement construit.

En bref, un thriller effroyable et redoutable, à couper le souffle!