dimanche 18 septembre 2016

Chroniques 2016 \ Mémoire d'un homme heureux de Laura D.



Un petit livre profondément touchant : Mémoire d’un homme heureux, de Laura D., disponible sur Amazon.

Le pitch : Alors que sa grand-mère vient de mourir, Nicolas a 10 ans et prend conscience que ses proches ne sont pas éternels, contrairement à ses vœux les plus chers, et que la Mort ravit tous les êtres, même ceux à qui l'on tient le plus. 16 ans plus tard, les premiers symptômes d’une maladie incurable frappent son père, son héros du quotidien, son modèle, et contraignent Nicolas à se rappeler ce douloureux constat. Face au départ imminent de l’être qu’il admire le plus, Nicolas tente d’accepter l’inacceptable pour rendre les derniers mois de son père plus doux…

C’est à la suite d’une annonce de son auteure sur Twitter, et au terme d’un échange fort sympathique, que cette dernière a eu la gentillesse de m’envoyer son dernier livre, me permettant par là même à découvrir sa plume alors que deux autres de ses œuvres se trouvent dans ma PAL.

Avec une infinie délicatesse, l’auteure nous confronte ici au dramatique pendant de la naissance : la mort, fatale conclusion de tout être vivant sur cette Terre. « On naît, puis on meurt ». Pour autant, et bien que d’une grande tristesse, ce récit est porteur d’une formidable leçon de Vie, permettant de lui rendre goût et saveur dans ses heures les plus sombres. « La Vie offre bien des gourmandises qu’il faut savoir apprécier pendant qu’on le peut […] La Vie est ainsi faite, c’est un cycle qui ne cesse de se renouveler. Naître et mourir. Ça n’empêche pas d’accomplir de grandes choses, hein ? ».
Dès lors au comble de l’empathie, le lecteur ne peut que suivre Nicolas dans son combat contre lui-même pour faire front et admettre que la Mort n’est que l’aboutissement d’une Vie bien remplie pour ce père si fier de lui avoir inculqué des valeurs chères à son cœur et essentielles pour faire de lui un homme bien. Et c’est avec courage que Nicolas fait front, pour son père et avec son père ainsi que sa mère, tentant de lui rendre une infime partie de tout ce que cet exemple lui a transmis.
L’écriture est belle, fluide, et surtout empreint d’une incroyable sensibilité, contribuant à faire de ce livre un moment de lecture foncièrement émouvant.

En bref, une lueur d’espoir pour les heures les plus sombres de la Vie où toutes les autres seront éteintes…