jeudi 6 octobre 2016

Chroniques 2016 \ La Bulle aux Rêves de Lyne Caputo


Deuxième tome d'une saga vraiment captivante : "La Bulle aux Rêves", de Lyne Caputo, autoédité chez Edilivre.
 
Le pitch : Au repos suite à son accident de voiture, Lili Murray se remet de ses blessures physiques, mais ne peut pas en dire autant de ses bleus à l'âme qui peinent à guérir et laissent un grand vide au plus profond de son être. Hantée par David, obsédée par la plantation, Lili n'a plus goût à rien et erre dès lors sans but dans cette existence si fade. Alors quand un policier américain et son homologue de l'ambassade des Etats-Unis à Londres viennent frapper à sa porte, les suspectant elle et son mari d'avoir assassiné Julia Enfield, propriétaire de la Bulle aux Rêves, l'occasion est trop belle pour Lili qui accepte sans réfléchir d'être extradée jusqu'en Louisiane, là où son cœur et son âme sont restés aux côtés de David...
 
C'est à la suite d'un concours que je faisais l'agréable découverte d'une auteure formidable, au travers de son roman "Fin d'été", premier tome d'une saga qui s'annonçait déjà particulièrement passionnante. C'est donc sans hésiter que je me suis plongée dans ce deuxième tome, ravie de pouvoir enfin renouveler cette fabuleuse expérience.
 
Pour notre plus grand plaisir, l'auteure nous ramène une fois encore au cœur des bayous soigneusement décrits, pour mieux nous replonger dans cette romance toujours aussi atypique et envoûtante. Pour autant, l'auteure a su se renouveler et surprendre son lecteur en y ajoutant une intrigue policière particulièrement bien ficelée et finement menée. Succombant encore une fois au charme qui opère dès les premières pages, le lecteur ne peut dès lors plus lâcher ce roman dont il dévore les chapitres avec une avidité certaine tant il est curieux d'en connaître le dénouement, qui s'avérera d'ailleurs aussi surprenant que brillant, promesse d'un tome 3 qui s'annonce d'ores et déjà exaltant.
C'est avec bonheur qu'on retrouve Lili et David, personnages principaux toujours aussi intrigants, pour lesquels notre affection ne sort que plus renforcée encore à l'issue de ce nouvel opus. Ils  se disputent cette fois la scène avec Al(istair) Bonaventure, un inspecteur qui, sous ses airs de brute un peu revêche, s'avérera particulièrement attachant. Les rejoignent également James Murray et Georges Petitpas, sans oublier... David McKenna, le "vrai", celui en chair et en os. Tous jouent un rôle essentiel et apportent beaucoup à cette intrigue prenante.
C'est en outre un régal de retrouver cette plume si soignée, ce style si fluide et élégant, qui contribue énormément au plaisir qu'on prend à lire ce livre.

En bref, Lyne Caputo est une prêtresse vaudou qui a su m'envoûter une fois de plus... Il me tarde désormais de réitérer l'expérience avec le tome 3!