mercredi 16 novembre 2016

Chroniques 2016 \ Eclat de Givre d'Estelle Faye



Un roman aussi original que prenant : "Eclat de givre" d'Estelle Faye aux éditions Les Moutons Electriques.
 
Le pitch : 2267. Dans un monde post-apocalyptique dans lequel la plupart des foyers urbains a disparu au profit de quelques capitales devenues de véritables villes-monstres, aussi surpeuplées que démesurées, Chet, 23 ans, chante du jazz dans les cabarets la nuit, et rend des petits services plus ou moins légaux le jour pour arrondir ses fins de mois. Pensant à quelque chose du même acabit, Chet se rend donc au rendez-vous qu'un de ses mystérieux admirateurs, un Frelot de la Bordure, lui a donné...
 
Ne connaissant pas cette auteure, c'est encore à l'occasion de sa venue au Bookeen Café prévu ce 16 novembre que je découvrais sa plume au travers de ce roman complètement atypique et envoûtant dont la magnifique couverture ne tardait pas à elle seule de me convaincre.
 
Nous plongeant sans retenue dans un univers post-apocalyptique décrit de manière époustouflante, l'auteur nous entraîne sans attendre au cœur d'une intrigue particulièrement bien construite et remarquablement maîtrisée. Soumis à un suspens de tous les instants, le lecteur se retrouve embarqué au gré des évènements d'un bout à l'autre de ce récit jusqu'à un dénouement particulièrement réussi.
Atout majeur de ce roman, les personnages sont particulièrement bien brossés et dépeints avec soin. On ne manquera évidemment pas de s'attarder sur notre personnage principal particulièrement atypique et complexe, dont il faudra dévorer bien des pages avant d'en déterminer le sexe, réelle prouesse de l'auteur qu'il faut ici saluer. Les personnes qui l'entourent ne sont pas en reste et se révèlent tout aussi intéressants et attachants.
La plume est fluide, efficace, le style soigné et agréable, ce qui fait de ce roman un moment de lecture particulièrement plaisant.
 
En bref, un roman captivant que les adeptes du genre ne manqueront pas de découvrir !