mardi 3 janvier 2017

Chroniques 2017 \ Le Bureau des Jardins et des Etangs de Didier Decoin


Un roman majestueux, à côté duquel je suis pourtant inexplicablement passée : "Le Bureau des Jardins et des Etangs", de Didier Decoin, paru aux éditions stock ce 02 janvier 2017.

Le pitch : Au Japon, sous le règne du jeune Empereur Nijo Tenno. Katsuro, pêcheur émérite et fournisseur de carpes auprès du prestigieux Bureau des Jardins et des Etangs pour agrémenter les bassins de la Cité impériale d'Heiankyo, s'est malheureusement noyé. Sa jeune et naïve veuve Miyuki tient à honorer la mémoire de son défunt mari en effectuant sa dernière livraison. Courbant l'échine sous son lourd fardeau, ne disposant que de maigres ressources pour le voyage, Miyuki se lance malgré tout dans ce rude et périlleux périple et affrontera moult (més)aventures avec courage et bravoure afin de mener à bien sa mission et partir à la rencontre du maître du Bureau des Jardins et des Etangs...

Ayant la chance de faire partie du Comité de Lecture de l'enseigne Cultura pour cette nouvelle rentrée littéraire, c'est dans ce cadre que je me suis vue confier la lecture de ce surprenant roman.
Avec un incontestable talent, l'auteur entraîne ici son lecteur aux côtés de Miyuki pour un long voyage... Et quel voyage ! Ou plutôt quels voyages ?
Un voyage initiatique tout d'abord, le plus exaltant sûrement. Tel un vieux compagnon de route, le lecteur se retrouve ainsi à cheminer aux côtés de Miyuki et découvre, au travers de ses yeux naïfs et innocents, ce Japon du XIIème siècle que l'auteur nous restitue par de riches et époustouflantes descriptions.
Un voyage d'aventures également, le plus captivant certainement. Car nombreuses sont celles qui attendent le lecteur et son héroïne, qui croiseront de nombreuses personnes, pas toutes charitables ni même recommandables, et se trouveront confrontés à des dangers de bien des natures.
Un voyage d'adieu ensuite, le plus émouvant sans doute. Mettant les pas dans ceux de son défunt époux en vue de mener à bien la mission qui lui avait été confiée avant son décès, dans le seul but d'honorer sa mémoire et conserver le prestige de son village, cette veuve éplorée n'aura de cesse de sentir et ressentir l'âme de celui-ci dans son ombre, lui apportant les forces nécessaires pour surmonter tous ses déboires, avant de le laisser voguer vers d'autres cieux...
Un voyage des sens enfin, le plus stupéfiant incontestablement, ceux-ci étant particulièrement sollicités de bien des manières tout au long de ce remarquable roman, l'auteur réalisant par là une véritable prouesse qu'il est important de saluer.
Dépeints avec soin et minutie, les personnages se révèlent particulièrement intéressants. Miyuki saura sans nul doute conquérir le cœur et gagner l'empathie d'un lecteur qui, au fil des chapitres, découvrira une femme déterminée, brave et courageuse, dont la force de caractère ne peut que susciter le respect.
Particulièrement soignée, fine et élégante, la plume de l'auteur et son style soutenu sont enfin un véritable régal de lecture.


En bref, un voyage de tous les instants, que je n'ai pourtant pas réussi à faire, je ne sais pas vraiment pourquoi. Dommage pour moi, mais bonne route à vous !