jeudi 18 janvier 2018

Chroniques 2018 \Chicago Requiem de Carine Foulon


Un roman prenant... Et pourtant inattendu : "Chicago Requiem" de Carine Foulon, initialement publié aux éditions Dreamcatcher et actuellement en lice pour le Prix des Auteurs Inconnus
 
Le pitch : Quand une riche famille de Chicago est pris dans la tourmente... Il y a William Henderson, père de deux enfants et marié à Suzan, actrice sur le déclin toujours malade... Il y a Edward et Rose aussi... Ainsi que Richard et Eileen... Puis il y a Meredith, la sœur de William... Tout juste sortie de prison après cinq années passées à l'ombre... Déterminée à se venger...
 
Le moins que l'on puisse dire, c'est que je ne m'attendais pas à lire pareille histoire en me plongeant dans ce roman... N'y voyez pas là une mauvaise nouvelle mais bien plutôt une belle surprise...! Découvert à l'occasion des sélection du Prix des Auteurs Inconnus, je pensais plutôt me trouver face à un polar en découvrant le résumé... C'est finalement un roman noir alliant les genres comme les histoires, celles de ses protagonistes pour en réaliser une sorte de fresque familiale plutôt singulière...
 
L'auteure nous entraîne en effet au coeur d'une sombre intrigue dès les premières lignes, une intrigue dont nous ne soupçonnons rien tandis qu'on atterrit en plein milieu des années 1920 : C'est l'époque de la prohibition, où la pègre est reine et Al Capone son roi, où les gangsters sont de la partie, les salles de jeux et maisons closes aussi... Une période si bien décrite et retranscrite qu'elle permet au lecteur non pas de lire un roman mais bien plutôt d'effectuer un véritable voyage dans le temps. Et tandis que la ville se dévoile sous ses yeux fascinés, c'est une famille aisée qu'il s'apprête à suivre tout au long du récit. Une famille... Ses actes... Et leurs conséquences... Dès lors les scènes s'enchaînent, les évènements se déchaînent, les secrets se dévoilent et l'intrigue s'emballe jusqu'à un dénouement particulièrement réussi.
Si on pouvait craindre de se perdre parmi la foule de personnages qu'on nous présente au démarrage, l'auteure a pris soin d'installer son décor, présenter ses protagonistes et les liens qui existent, avant de les lâcher dans les chapitres pour alterner les points de vue tout au long de notre lecture. Si l'on suit essentiellement William, celui-ci s'avère particulièrement bien campé et foncièrement intéressant en conséquence. Confronté à des décisions que la morale n'approuve pas toujours, celui-ci se voit contraint de jouer avec les limites mais s'attache à rester le plus intègre possible. Pour autant les personnages gravitant autour de lui ne sont pas en reste. Aussi intéressants que touchants, chacun a son importance et apporte sa contribution à l'histoire.
La plume est fluide et soignée, le style vif et travaillé, faisant de ce roman particulièrement dense et complexe un moment de lecture foncièrement plaisant et fascinant.
 
En bref, une lecture surprenante et fascinante, à découvrir !

 
Plus d'infos sur l'auteur ? C'est par ici : 

Plus d'infos sur le Prix des auteurs inconnus auquel il participe ? C'est par là :  
 
 
 

3 commentaires:

  1. Carine Foulon22/01/2018 09:58

    Merci ! :) J'ai découvert cette chronique ce matin.
    Bonne semaine !

    RépondreSupprimer
  2. C'est une belle chronique qui me donne bien envie de découvrir cette histoire !

    RépondreSupprimer
  3. Il est à 1,99 euro sur #Kobo ce week-end.
    https://www.kobo.com/fr/fr/ebook/chicago-requiem-1
    Bon weekend ! :)

    RépondreSupprimer