dimanche 4 février 2018

Chroniques 2018 \ Punk Friction de Jess Kaan


Une sombre découverte que ce roman glauque particulièrement prenant : "Punk Friction" de Jess Kaan, paru aux éditions Lajouanie.
 
Le pitch : La commune d'Auchel découvre en son cimetière le corps d'un punk en train de se consumer... Si l'enquête est attribuée à Demeyer et Lisziak, un duo d'enquêteurs en tous points diamétralement opposé, le manque d'effectif amène ces derniers à récupérer la charge d'une autre enquête sur le sauvage assassinat d'une étudiante. Et tandis que les disparitions se multiplient, une jeune et jolie lieutenant s'incruste dans l'équipe pour ne pas se voir dessaisie : Ils ne semblent pas trop de trois pour démêler tout ça...
 
Considérant les éditions Lajouanie comme une valeur sûre pour y dénicher de belles pépites depuis que j'ai découvert Henri Duboc parmi leur catalogue, c'est toujours avec plaisir et curiosité que je me plonge dans un de leurs titres... Le hasard du calendrier et de mes folies littéraires a voulu que je rencontre Jess Kaan à l'occasion du Salon du livre et de la BD hier à Mennecy et que je me plonge sans délai dans celui-ci afin de ne pas voir ma PAL s'alourdir trop vite...
 
Si le lecteur pourrait craindre de se voir traîner plutôt qu'entraîner dans une enquête classique voire soporifique en voyant l'auteur user de tous ces bons vieux codes du polar agrémentés de quelques clichés, c'est sans compter l'imagination et l'originalité de ce dernier qui s'empare de tous ces matériaux pour mieux les façonner à sa manière et à sa plume, et nous livrer une enquête particulièrement prenante et maîtrisée de main de maître.
A peine débarqué au coeur de cet ancien bassin minier frappé par la crise, le lecteur est déjà aux aguets du moindre indice pouvant l'aider à faire toute la lumière sur ces crimes. L'auteur ne ménage pourtant pas ses troupes et nous emmène toujours précisément là où... On n'aurait jamais cru en fait, tenant dès lors son lecteur en haleine d'un bout à l'autre du roman jusqu'à un dénouement dont vous me direz des nouvelles.
Et tandis que les pages et les chapitres défilent, le lecteur s'accommode volontiers de ce groupe d'enquêteurs à la fois classique et pourtant atypique. En effet, le duo auquel on est habitué, ici constitué d'un vieil enquêteur aussi expérimenté que blasé et d'un jeune homme fraichement sorti de l'école encore plein d'idéaux, ce duo initial se voit bousculé et se transforme bien vite en trio agrémenté d'une acolyte féminine bien vue et bienvenue pour bien du monde...
L'écriture est fluide et efficace, le style vif et nerveux, parfois crû, agrémenté d'une pointe d'humour ici et là, faisant de ce roman une lecture parfois rude mais toujours captivante.
 
En bref, une belle découverte que ce roman noir bien noir particulièrement réussi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire