samedi 17 février 2018

Livres et vous ? Livrez-vous... Avec l'auteure Armelle Carbonel !


Si je publierai mon article dans quelques heures, sachez mes amis que c'est bien avant l'aube que je rédige celui-ci... Par une nuit, d'un banal vendredi achevant une semaine sans grand relief, à un samedi sans sortie littéraire pour éclaircir le tableau de ma sombre humeur... Aucun salon n'est en effet venu s'ajouter à mon planning pour le week-end... La première fois depuis six semaines : le sevrage est douloureux...
Je n'entends pas pour autant laisser filer ce précieux temps sans l'avoir expurgé de la moindre parcelle d'éternité ! Parce que chaque minute compte pour une vie bien remplie, il est 4h30 du matin... J'ai pu tourner puis monter une vidéo dont j'attends désormais le chargement... J'en ai profité pour lire un thriller, petit mais sombre à souhaits... Avant d'attaquer la rédaction de cette petite interview...
Et immédiatement le sourire me revient ! Si je suis née pour être boudeuse de métier, mes prédispositions s'envolent dès qu'il s'agit de partir à la rencontre de ces auteurs et autres acteurs du monde littéraire pour découvrir leurs lectures et le lecteur qui sommeille en chacun d'eux... Alourdissant ainsi votre PAL de quelques titres supplémentaires et illuminant mon quotidien de manière salutaire !
N'en reste pas moins qu'embellir un tel week-end à la seule force de sa plume n'est pas donné à tout le monde... Il me fallait un de mes auteurs préférés, à n'en point douter... Fort heureusement ma bibliothèque recèle quelques noms en ses rayons qui me donnent le smile dès qu'ils sont prononcés... Des auteurs pour lesquels je suis prête à me déchainer pour les faire découvrir au plus grand nombre...
Après Olivier Norek... Après Sire Cédric... Qui pouvait bien revêtir l'étoffe du héros de mon week-end ? Une héroïne en fait... Une dangereuse auteure même, pour qui se plonge dans ses lignes... Une magicienne des mots qui vous ensorcellera de sa plume dès la couverture franchie... Le coup de coeur est assuré, l'addiction est sans délai... Vous êtes pris au piège et complètement mordu : Voilà ce que c'est de vouloir vous frotter à pareil talent infernal !
Je vous en parle en connaissance de cause, j'ai moi-même osé, et plutôt deux fois qu'une pour avoir lu "Criminal Loft" puis "Majestic Murder"... Deux page-turner comme on en voit rarement, et une place direct dans mon petit panthéon littéraire personnel... Une auteure que j'ai eu le plaisir de rencontrer à Genève puis Saint-Maur l'an dernier, et que j'ai pris plaisir à retrouver chaque semaine au début de l'année, à Osny puis Nemours ainsi qu'à Mennecy... Absente à Noeux Les Mines, elle m'a cruellement manquée... Mais je tiens bon, je la retrouve à Bruxelles la semaine prochaine !
Une auteur dont je suis fan donc... Au point que j'en perds tous mes moyens quand il s'agit de l'interviewer... Après avoir longuement tourné autour du pot, j'ai tout de même fini par me lancer... Avant d'exécuter une de ces danses de la joie dont j'ai le secret (ou la honte, c'est au choix...) quand elle a bien gentiment accepté de se prêter au jeu de mes petites questions indiscrètes malgré un emploi du temps qui ne le permettait pas forcément, ce dont je lui suis extrêmement reconnaissante ! Tellement heureuse et fière même que j'en ai les zygomatiques en bouillie, une douleur courante quand il s'agit d'évoquer mes chouchous littéraires !
Comment ça, de qui je parle ?! N'avez-vous pas honte de me poser pareille question ?! Avec tout ce que je viens de vous révéler, vous n'avez pas encore deviné ?! C'est Armelle Carbonel qui me fait l'honneur et le plaisir de passer sur mon blog aujourd'hui !
Trêve de bavardages, je ne vous fais pas languir plus longtemps et vous laisse donc découvrir ses réponses… Bonne lecture !
 
Peux-tu te présenter en quelques mots ?
Quadra et heureuse de l’être, on me surnomme la Nécromancière en raison des atmosphères insufflées aux lieux qui servent de décor à mes romans "Criminal Loft" et "Majestic Murder". J’entretiens une histoire d’amour avec l’écriture depuis la petite enfance – ce qui implique également les conflits passionnels intimement liés à toute relation de longue date !
 
Petite ou grosse lectrice ? Quelle place tient la lecture dans ta vie ?
Actuellement, je me place dans la catégorie des "petits" lecteurs, par manque de temps. Mais ça n’a pas toujours été le cas ! Tu m’aurais posé la question quinze ans plus tôt, je me serais définie comme une dévoreuse de livres ! Quatre livres par semaine au bas mot. Aujourd’hui, je n’ai plus les mêmes attentes. Je suis en recherche d’émotions, de singularité. Mon plaisir ne s’est pas émoussé, il s’est juste transformé.
 
Quel a été ton premier coup de cœur littéraire ? Et le dernier ?
Mon premier coup de cœur, c'est "L’écume des jours" de Boris Vian. Je me souviens  l’avoir refermé au milieu de la nuit en pleurant à chaudes larmes. J’avais 16 ans.
Le dernier ? C'est "L’Ombre du vent" de Carlos Ruiz Zafon.
Je ne peux cependant passer outre mon éternel coup de cœur pour l’œuvre complète de Cizia Zykë
(sourire) !
 
Y a-t-il un livre/auteur qui t’a poussée à écrire ? Quel a été ton déclic ?
J’écrivais avant de prendre goût à la lecture… Pour être tout à fait honnête, je suis devenue une lectrice "sur le tard", notamment lorsque j’ai commencé à  travailler en bibliothèque en qualité d’agent du patrimoine. Cependant, le déclic pour le "genre noir" provient indéniablement de ma rencontre avec "Carrie" de Stephen King (livre qu’on m’avait interdit de lire et que je me suis empressé d’acheter avec mon argent de poche !).
 
Quel livre aurais-tu rêvé d’écrire ?
Il y en a tant ! Alors, pour éviter de choisir, je dirais qu’il n’a pas encore été écrit ! ^^
 
Si tu devais comparer ta vie à un roman, lequel serait-ce ?
"Sur le seuil" de Patrick Senécal. Pour son titre uniquement, car j’ai toujours eu du mal à franchir le pas vers l’inconnu…
 
Quel est ton livre de chevet ? Et celui qui cale ta bibliothèque ?
Mon livre de chevet , c'est "Le pouvoir du moment présent" d’Eckart Tollé. Je ne le perds jamais de vue, même si j’en oublie souvent les enseignements...
Aucun livre ne cale cependant ma bibliothèque. Je respecte trop "l’objet" pour le réduire à une somme de pages à vocation utilitaire...
Que nous prépares-tu pour ton prochain roman ?
Un regard sur le passé dans les contrées boisées de Suisse à travers l’histoire de quatre enfants confrontés à un destin tragique.
 
Un petit mot pour la fin ?
Je te donne rendez-vous en octobre avec SINESTRA (aux éditions RING), tu viendras ?
En attendant, merci pour ce moment partagé et longue vie à "Des Livres et moi" !
 
Voilà donc la lectrice qui se cache derrière cette formidable auteure, pour laquelle les élogieux qualificatifs ne manquent pas et se bousculent même dans mon petite tête de lectrice passionnée ! Adorable et sympathique, talentueuse et bluffante, enthousiaste et dynamique, magistrale et époustouflante... Si je suis fière de l'avoir découverte et rencontrée, je le suis encore plus aujourd'hui, à présent que j'ai pu vous la présenter autrement, et je la remercie d'ailleurs de m'avoir offert cette opportunité ! Il me tarde de pouvoir la retrouver samedi à Bruxelles pour la saluer une nouvelle fois et l'écouter lors de sa table ronde avec Didier Fossey et Lilas Seewald, mais il me tarde également de retrouver sa plume fascinante et envoûtante... En octobre, rendez-vous est déjà pris !
Quant à toi cher lecteur, si tu n'as pas encore lu "Criminal Loft" ou "Majestic Murder", je t'invite instamment à te précipiter en librairie pour revoir ta copie sur la question... Car si l'auteure est redoutable, ce n'est rien en comparaison de moi qui vais user de tous les arguments en ma possession pour te faire succomber à la tentation !
 
Si d'aventure tu cherches quelques informations, sache également que mes chroniques t'attendent pour satisfaire toutes tes questions...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire