samedi 14 avril 2018

Livres et vous ? Livrez-vous... Avec l'auteure Laure Manel !


Instant nostalgie bonjour... Mes chers amis, vous rappelez-vous de la Trilogie du Samedi ? C'était l'un de ces petits rendez-vous télé que je n'aurais manqué pour rien au monde, du temps où le petit écran me tenait encore compagnie... Ca passait sur M6, je me souviens qu'alors j'étais une fan absolue de Buffy contre les Vampires... Je regardais aussi Charmed, Dark Angel, les 4400, Prison Break ou encore Roswell et puis Smallville ("Somebody saaaaaaaaaaved meeeeeeeeee...")... C'était la belle époque, celle de la jeunesse et de l'insouciance... Seulement cette période, je ne l'ai pas vraiment quittée, je n'ai pas voulu et je m'y suis accrochée... Car le bon temps se doit de n'être jamais fini, aussi ai-je décidé de me créer ma propre Trilogie du Samedi... Mais une Trilogie 100% livresque cette fois-ci : Salon, Vidéo, Interview... Elle est pas belle, la vie ?
C'est donc en direct live du Printemps du Livre de Montaigu que je vous retrouve aujourd'hui, après vous avoir livré ma dernière vidéo concernant les Quais du Polar auxquels je me suis rendue le week-end dernier, pour vous livrer à présent ma toute dernière interview... Car vous êtes au courant désormais, j'adore partir à la rencontre de ces auteurs et autres acteurs de la scène littéraire, ceci afin de découvrir leurs lectures et le lecteur qui sommeille en chacun d'eux...
Cette semaine ne fera pas exception à la règle et c'est avec plaisir que j'accueille sur mon blog aujourd'hui la charmante Laure Manel ! Si je crois bien disposer de l'intégralité de ses écrits dans ma tablette, je n'en ai finalement lu que deux à ce jour, et c'est d'ailleurs avec "La délicatesse du homard" que j'ai initié ma découverte... Il n'était pas encore édité chez Michel Lafon, et arborait alors fièrement un nounours pour attirer l'attention... Un livre que j'ai beaucoup apprécié, aussi c'est avec grand plaisir que j'ai renouvelé l'expérience en me plongeant dans la lecture de son dernier roman, "La mélancolie du kangourou" tout juste paru au format numérique avant d'être disponible dans toutes les bonnes librairies à compter du 03 mai prochain...
Si l'idée me trottait dans la tête depuis un moment, je n'ai pas eu le temps d'en échanger avec elle à Livre Paris, alors j'ai saisi l'occasion de cette nouvelle parution pour passer à l'action et c'est avec un immense bonheur que je voyais Laure Manel accepter ma folle proposition et se soumettre bien volontiers au jeu de mes petites questions indiscrètes, ceci avec autant d'enthousiasme que de sincérité, le tout en un temps record s'il vous plaît ! Je ne vous cache pas mon plaisir de vous la présenter différemment, et je lui suis extrêmement reconnaissante de m'accorder pareille opportunité !
Trêve de bavardages, je ne vous fais pas languir plus longtemps et vous laisse à présent découvrir ses réponses... Bonne lecture !  
Peux-tu te présenter en quelques mots ?
"Jeune" auteure hybride, ayant commencé par l’autoédition en 2015 et à présent publiée chez Michel Lafon, j’ai publié quatre romans : "Histoire d’@", "L’embarras du choix", "La délicatesse du homard" et "La mélancolie du kangourou", un recueil de nouvelles intitulé "La (toute) dernière fois" et un mini-roman jeunesse illustré, "La vie en Rose".
Quand je ne suis pas Laure Manel, je suis professeure des écoles et maman d’un garçon de bientôt 13 ans...
Petite ou grosse lectrice ? Quelle place tient la lecture dans ta vie ?
Actuellement, et malheureusement, "petite lectrice" : je n’arrive pas à tout faire, et je m’endors le soir la plupart du temps sans avoir touché un livre… Je lis donc (comme j’écris) par phases, à cause d’un emploi du temps trop chargé. Je me rattrape pendant les vacances (et encore… Si je n’écris pas intensivement).
La lecture a normalement une grande place dans ma vie, et depuis toujours (j’ai suivi un cursus littéraire, ce qui y a contribué). Si tout va bien, dans quelques mois, je vais pouvoir lire quotidiennement et enfin dévorer une partie de ma PAL qui grossit toujours un peu plus (et pourtant je me freine).
Quel a été ton premier coup de cœur littéraire ? Et le dernier ?
Si je fais abstraction de celui de mon enfance, je dirais "Le lys dans la vallée" de Balzac… Et la poésie.
Pour le dernier, c’est plus difficile… J’aime lire des livres très différents, auxquels je trouve souvent des (grandes) qualités, mais je ne saurais en mettre un au-dessus de la pile... Et ce ne serait pas juste pour les autres.
Y a-t-il un livre/auteur qui t’a poussée à écrire ? Quel a été ton déclic ?
J’ai eu envie d’écrire (en tout cas assez sérieusement pour dire à ma mère que je voulais devenir écrivain) à 10 ans, et je n’ai pas le souvenir que cela ait été lié à un auteur ou à un livre en particulier. J’aimais déjà écrire, tout simplement.
Par contre, quand après 15 ans sans écrire de fiction, l’écriture est revenue dans ma vie, j’ai eu un déclic en lisant un roman épistolaire écrit à base de mails. J’ai trouvé ça sympa, et j’en ai écrit un, "pour m’amuser"… C’est le premier que j’ai autoédité quelques années plus tard...
Quel livre aurais-tu rêvé d’écrire ?
Je ne sais pas répondre à cette question. Je n’éprouve aucune "jalousie" littéraire : chacun ses livres, ses histoires, sa plume, chacun ses lecteurs (qu’on peut se partager, donc…).
Si tu devais comparer ta vie à un roman, lequel serait-ce ?
Aucune idée ! Mais je pourrais par contre dire que ma vie est un roman, tant j’ai vécu (et vis) beaucoup de choses…
Quel est ton titre de chevet ? Et celui qui cale ta bibliothèque ?
J’ai plusieurs livres en cours, dans lesquels j’avance très lentement… J’en ai souvent un en papier et un en numérique (toujours avec moi, donc), et là, je me suis récemment mise à l’audio !
Mes bibliothèques sont lourdement chargées, mais n’ont pas besoin de cale ;-). Les livres que je n’ai pas aimés, je ne les finis pas, je les oublie, mais je les garde souvent… Cependant, je n’ai pas l’habitude de juger négativement un livre publiquement, donc ne comptez pas sur moi pour avoir un nom ;-).
Que nous prépares-tu pour ton prochain roman ?
Ah ah ! Ce sera un roman différent des deux précédents… Toujours contemporain, "tranche de vie" mais pas feel-good... J’en profite pour glisser que, lorsque j’ai écrit le homard, j’étais loin de me douter qu’on le mettrait dans cette case...
Un petit mot pour la fin ?
MERCI me paraît pas mal.
Voici donc la lectrice qui se cache derrière cette auteure aussi humble que sympathique, dont la plume a su me ravir par deux fois déjà et dont il me tarde de découvrir le prochain roman ! En attendant, je vais bien sûr me trouver du temps pour me plonger dans ses premiers écrits qui patientent bien sagement dans ma tablette, et ce depuis trop longtemps à présent ! Je la remercie en tout cas d'avoir su relever ce petit défi littéraire avec cette pétillante gentillesse qui la caractérise, et ce alors même qu'elle est en pleine sortie de son roman et qu'elle doit sans doute avoir bien d'autres choses à faire !
Je vous rappelle que "La mélancolie du kangourou" paraît bientôt aux éditions Michel Lafon et sera donc disponible au format papier dans toutes les bonnes librairies à compter du 03 mai... Dans l'attente, l'intégralité de sa bibliographie, y compris celui-ci, vous attend également sur liseuse au format numérique ! Et si d'aventures, vous souhaitiez quelques informations au sujet de ses écrits, je vous invite à consulter mes chroniques la concernant par ici :

2 commentaires:

  1. merciAurelie pour cette invitation au voyage,je vais my plonger ,c'est terrible plus je parcours tes chemins plus j'ai envie de m'y perdre!!

    RépondreSupprimer